38 - Question 38 : Pourquoi les partenaires financiers sont-ils attentifs à la répartition de l'EBE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

38 - Question 38 : Pourquoi les partenaires financiers sont-ils attentifs à la répartition de l'EBE ?

Message par Admin le Sam 16 Jan - 12:55

Question 38 : Pourquoi les partenaires financiers sont ils attentifs à la répartition de l.EBE ?

Introduction : L’EBE est un solde intermédiaire de gestion qui mesure la performance de l’entreprise. C’est la ressource que l’entreprise tire régulièrement de son cycle d’exploitation avant toutes incidences de ses politiques d’amortissement (d’investissement), de provisionnement et de financement. Ce SIG se calcule en partant de la valeur ajoutée (c’est à dire du Chiffre d’affaires plus la marge commerciale moins les consommations intermédiaires) auquel on ajoute les subventions d’exploitations et auquel on retranche les impôts, taxes et charges de personnel. L’EBE est à la fois un indice de performance de l’entreprise et un indicateur du partage de la valeur ajoutée.
Dans leur quotidien, les partenaires financiers sont attentifs à la répartition de l’EBE. En effet, si l’EBE permet d’apprécier la profitabilité de l’entreprise et sa capacité à emprunter des capitaux, c’est son utilisation qui permet d’évaluer la capacité durable à les rembourser.
Nous mettrons donc en avant, au travers de trois parties successives, l’utilisation de l’EBE d’une entreprise à savoir l’évaluation de la capacité de l’entreprise à rembourser ses capitaux au travers de ses choix de croissance et de développement, de financement et de distribution.

1. L’entreprise et sa politique de croissance et de développement :

• Financement de la croissance :
EBE permet de faire apparaitre la trésorerie potentielle dégagée par l’entreprise du fait de sa seule activité. EBE =trésorerie après paiement de toutes les opérations d’investissement : on parle d’ETE (EBE corrigée de la production immobilisée et des variations de BFR)
• Renouvellement de l’investissement :
C’est à dire le renouvellement de l’outil de production par le dirigeant de l’entreprise. Le financement de la croissance étant assuré, le solde EBE assurera t il de porter suffisamment la politique d’investissement.
• l’investissement de croissance :
Interaction entre EBE et les actifs d’exploitations : en effet la rentabilité de l’exploitation résulte de l’alliance entre marge dégagée par l’activité et les moyens mis en oeuvre pour celle ci (capitaux...).

2. L’entreprise et sa politique de financement :
• L’endettement et la rémunération de ses capitaux empruntés
• Le choix entre passer par l’endettement ou l’autofinancement :
CAF constitue l’épargne de l’entreprise (flux non décaissés) qui reste dans l’entreprise et renforce ainsi les fonds propres.
EBE, plus particulièrement ETE (si sup à 0) permet de retracer possibilités d’investissements et pertinence de choix de l’entreprise : c’est à dire savoir si elle est capable d’autofinancer ses Investissements ou cas inverse si ETE inf à 0, examiner comment remédier à ce manque de flux de trésorerie à savoir recours à l’emprunt,donc à une augmentation de capital.






3. La politique de distribution :
C’est à dire définir, suite à l’assemblée générale de clôture annuel de comptes, quelles sont les sommes identifiées comme résultat : mise en réserve ou distribuée via les dividendes). La politique de distribution influe en ce sens sur 2 points essentiels à la pérennité de l’entreprise que sont l’autofinancement et la solvabilité.

Conclusion : EBE est un indicateur essentiel utilisé par le banquier dans le cadre de ses relations avec les entreprises, tant en ce qui concerne les besoins de financement que dans la cadre de ses activités de conseil du quotidien.
Cependant, est-ce l’indicateur qui traduit le plus la capacité de l’entreprise à rembourser ses capitaux ? Ne doit on pas l’apprécier conjointement ou en opposition à d’autres SIG pour en retirer d’avantage d’éléments de réponse.

plan Q38
Mélanie

Admin
Admin

Messages : 6
Date d'inscription : 15/01/2016
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://bdxitb20162017.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Deuxième proposition de plan Q38

Message par Laetitia.o le Mar 26 Jan - 20:30

Introduction

L'Excédent brut d'exploitation est une notion d'analyse financière extraite du compte de résultat d'une entreprise. De ce fait, nous allons voir pourquoi les partenaires financiers sont attentifs à la répartition de l'EBE. Afin de répondre à cette problématique, nous analyserons dans un premier temps en quoi l'EBE est un indice majeur de performance, et dans un second temps, comment est répartit l'EBE.

I- L'EBE : indice majeur de performance

- Reprendre rapidement le calcul de l'EBE
- L'EBE mesure la performance industrielle et commerciale
- Son interprétation : un résultat purement économique, indice de la qualité de la gestion économique


II- La répartition de l'EBE

- 3 possibilités : l'investissement, la distribution, le financement
- Investissement
- Financement
- Distribution

Conclusion

Pour conclure, l'EBE permet d'apprécier la profitabilité de l'entreprise et sa capacité à emprunter des capitaux. C'est un indice majeur de performance. L'EBE peut être répartit de différentes façons : l'entreprise peut choisir d'investir, de distribuer ses revenus aux actionnaires, ou également de s'autofinancer. Les partenaires financiers sont donc attentifs à la répartition de l'EBE. En effet, c'est l'utilisation de l'EBE qui leur permettra d'évaluer la capacité durable qu'a l'entreprise pour les rembourser.

Laetitia.o

Messages : 5
Date d'inscription : 26/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum