59 : Décrivez le rôle et la position des institutions internationales dans la libéralisation du commerce mondial.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

59 : Décrivez le rôle et la position des institutions internationales dans la libéralisation du commerce mondial.

Message par NADOUA ANTOINE le Dim 24 Jan - 22:13

59 : Décrivez le rôle et la position des institutions internationales dans la libéralisation du commerce mondial.
Introduction :

Face à la puissance grandissante des marchés, les institutions internationales sont les acteurs désignés pour tenter de réguler l'économie. La libéralisation, du commerce étant synonyme de libre-échange, cela se caractérise par une élimination de tout obstacle aux échanges internationaux de biens et de services. Cet ensemble étant régulé par des acteurs tels que le FMI, la banque mondiale et l’OMC. La première partie montrera le rôle de chacun des acteurs et dans une seconde partie, leur position dans la libéralisation du commerce mondial.

I. Rôle

FMI : Veiller à la stabilité du système monétaire international, c'est-à-dire du système international de paiements et de change qui permet aux pays de procéder à des échanges entre eux.

Banque mondiale : accorder des prêts à taux préférentiels à ses pays membres en difficulté en contrepartie de dispositions politiques « politiques d'ajustement structurel » pour, limiter la corruption, maintenir un équilibre budgétaire ou encore faciliter l'émergence d'une démocratie.

OMC : fixer les règles régissant le commerce international et veiller à leur application. Elle réunit les ministres du Commerce des pays membres au moins tous les 2 ans.

II. Position dans la libéralisation du commerce mondial

Le FMI et la banque Mondiale infléchissent leur position face au libre-échange car :
- Nécessité de mesures d’accompagnement pour un fonctionnement optimal des mécanismes de marché difficiles à mettre en œuvre pur certains états (stabilisation macro-économique, constitution d’un marché monétaire et financier efficace)
- Coûts d’ajustement pouvant dépasser le gain attendu (faillites, perte de recettes pour l’état du fait de la baisse des droits de douane, creusement des inégalités de revenus).

Selon l’OMC, 2 mécanismes doivent être mis en œuvre
- Ultramercantilisme : abroger toute protection douanière faisant obstacle aux exportations
- Ultralibéralisme: suppression de toute protection douanière faisant obstacle aux importations
Cependant :
- Nombreuses critiques car non prise en compte des intérêts nationaux et négligence de la demande des peuples
- Augmentation des pratiques protectionnistes si sa politique n’évolue pas
- De plus en plus de tolérance à des pratiques protectionnistes.

Conclusion

La promotion de la théorie du libre-échange a vu l’émergence d’institutions internationales chargées de réguler et développer le commerce mondial. Ces organisations sont nombreuses et disposent de champs d’applications qui leur sont propre.
Cependant, le bénéfice retiré de la libéralisation du commerce mondial n’est pas le même du fait des inégalités des pays. De ce fait, certaines pratiques protectionnistes mises en place par les pays sont acceptées par les institutions internationales. Avec les changements, il sera nécessaire de revoir le rôle dans le commerce mondial en tenant compte de ces inégalités

NADOUA ANTOINE
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum